LES HUMAINS SONT LITTÉRALEMENT EN MOUVEMENT

La Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité a pour mission de:
• Proposer une théorisation multidisciplinaire de la sécurité et de la sécurisation des migrations internationales

• Assurer une meilleure compréhension empirique, sur la base d’une analyse comparée de plusieurs pays, des multiples facettes du lien entre migration et sécurité

À PROPOS

Les humains sont, littéralement, en mouvement. L’Organisation internationale pour les migrations estime dans son rapport de 2015 le nombre de migrants internationaux à plus de 230 millions. S’ils vivaient tous dans le même pays, ce pays serait le 5e plus peuplé de la planète, devant le Brésil et la Russie. Cette explosion du nombre de migrants à l’échelle mondiale s’est accompagnée d’un profond changement dans la perception des migrations internationales depuis le début des années 1990. Auparavant largement traitées sous un angle économique, les migrations internationales sont devenues une préoccupation de sécurité pour de nombreux pays. Les chercheurs parlent de la sécuritisation des migrations.

Il est important de reconnaître que le système de sécurité dans lequel les migrations sont enchâssées ne s’applique pas uniquement à une catégorie particulière de migrants (ex.: les immigrants «illégaux»). Certes, certaines catégories de migrants sont davantage «touchées » par une lecture sécuritaire que d’autres. Mais ce différentiel ne doit pas occulter que la sécuritisation touche l’ensemble des migrations internationales. Il est donc opportun et nécessaire de rassembler les connaissances dans ce domaine et d’analyser la part de rupture et de continuité dans l’évolution des politiques d’immigration du point de vue national et international.

De plus, les migrations ne sont pas en soi une question de sécurité. Or, lier ensemble migration et sécurité n’est pas neutre normativement ou politiquement. Les recherches de Philippe Bourbeau souligneront que représenter les migrations comme une menace à la sécurité non seulement légitime l’utilisation d’un ensemble de mesures ayant de profondes conséquences, mais force également une réflexion sur la relation entre la sécurisation des migrations et d’autres questions sociales telles que la radicalisation, le taux de criminalité et sa perception, le genre, et le multi/inter-culturalisme.

– 01 – 02 – 03

THÉORIE

MÉTHODE

RECONNAISSANCE

Proposer une théorisation multidisciplinaire de la sécurité Assurer une meilleure compréhension empirique, sur la base d’une analyse comparée de plusieurs pays, des multiples facettes du lien migration-sécurité Devenir la référence canadienne à portée internationale sur les questions de migration et de sécurité

TITULAIRE

PHILIPPE BOURBEAU

  • Directeur, École supérieure d’études internationales
  • Titulaire, Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité
  • Professeur Agrégé, Département de science politique

Expertises du titulaire

  • Science politique
  • Sécurité
  • Migrations
  • Relations internationales
  • Politique comparée
  • Multidisciplinarité
  • Pluralisme méthodologique

Biographie

Philippe Bourbeau est le premier Directeur de l’École supérieure d’études internationales (ESEI) de l’Université Laval. Bourbeau est Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité et Professeur agrégé au département de science politique de l’Université Laval. Ses travaux s’appuient sur une approche multidisciplinaire des études internationales et portent sur un vaste ensemble d’enjeux dont sur la sécuritisation des migrations, le pouvoir des chiffres en gouvernance mondiale, la résilience appliquée à la politique mondiale, l’approche de la pratique en gouvernance globale, et la théorisation pluridisciplinaire de la sécurité. Parmi ses plus récents livres figurent On Resilience, Genealogy, Logics and World Politics (Cambridge University Press, 2018), Security: Dialogue across Disciplines (Cambridge University Press, 2015) et The Securitization of Migration (Routledge, 2013). Titulaire d’un doctorat en sciences politiques de la University of British Columbia, Philippe Bourbeau a été Professeur adjoint à la University of Cambridge (UK) avant d’accepter l’offre de l’Université Laval.

Expérience de travail

  • Lecturer, Department of Politics and International Studies, University of Cambridge
  • Professeur adjoint, Département de science politique, Université de Namur, Belgique

Éducation

  • PhD – University of British Columbia
  • M.A. – Université du Québec à Montréal
  • B.A. – Université du Québec à Montréal

RESEARCH ASSISTANTS

JULIE FOURNIER

Candidate à la maîtrise en affaires publiques - gestion publique (m.a.) de l’Université Laval, Julie Fournier est titulaire d'un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales avec mention d'honneur du doyen de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval. Lors de son parcours universitaire, elle s’est notamment impliquée en tant qu’ambassadrice du baccalauréat en affaires publiques et relations internationales et au sein de la Chaire de recherche du Canada sur l'immigration et la sécurité.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Relations internationales
  • Institutions politiques américaines
  • Administration publique au Canada
  • Processus électoral aux États-Unis, au Canada et au Québec
  • Analyse et évaluation des politiques publiques
  • Groupes d’intérêt

JOHANNA DANTAS CARNEIRO

Candidate à la maîtrise en administration des affaires (MBA) spécialisée en gestion internationale, Johanna Dantas Carneiro, originaire de France, est aussi titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université Laval. Au cours de ses études, elle a participé à deux reprises au International Model NATO à Washington, D.C. sur le Comité militaire et le Conseil Atlantique Nord. Elle est également agente de développement pour lesMissions Commercialesde l’Université Laval et représente une entreprise québécoise en Pologne.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Relations internationales
  • Commerce international
  • Gestion de projets
  • Gestion de crise
  • Marketing international

ÉTIENNE HIVON

Étienne Hivon est présentement à sa troisième et dernière année au baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales à l’Université Laval, pour lequel il a obtenu une mention d’honneur du doyen de la faculté des sciences sociales. Au cours de son parcours universitaire, Étienne s’est impliqué au sein de la Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité ainsi que dans plusieurs simulations des travaux diplomatiques des Nations Unies, en tant que délégué à New York et à Banff et plus tard en tant que vice-président à New York. Étienne poursuivra son parcours universitaire à la maîtrise à l’École supérieure d’études internationales (ESEI) – commerce international et investissement dès septembre 2019.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Commerce international
  • Relations internationales économiques
  • Conflits liés à l’eau
  • Droit international économique
  • Droit de l’environnement

PAULINE FRITZ

Étudiante à Sciences Po Paris, Pauline Fritz est actuellement en voie d’obtenir son baccalauréat en science politique avec la majeure d’Humanités politiques ainsi qu’une concentration sur le continent africain. En parallèle à ses études, elle préside l’association Interagirqui travaille pour l’intégration des réfugiés en France. Elle a également été rédactrice en chef du journal des jeunes Européens et stagiaire chez Northern Lights Aid, organisation humanitaire en Grèce. Originairement de l’Allemagne, elle a obtenu son ABITUR à Washington, D.C. Elle terminera sa dernière année de baccalauréat à l’Université d’Uppsala en Suède en se concentrant sur les droits de l’Homme et des réfugiés.

MAXIME LEBLOND

Maxime Leblond sera candidat à la maîtrise en science politique à l’Université d’Ottawa à partir de septembre 2019, où il bénéficiera de l’appui du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et du Fonds de recherche du Québec – Société et culture. Il détient un baccalauréat en science politique avec Profil distinction de l’Université Laval, où il reçut la Mention d'honneur du doyen 2017-2018 et la Bourse de leadership et de développement durable. Il a également réalisé un stage à la Chambre des communes du Canada, où il a ensuite travaillé en tant qu’adjoint parlementaire, et s’implique depuis longtemps dans sa communauté, notamment en ayant encadré les élèves du Cégep Limoilou participant au Forum étudiant de l’Assemblée nationale de 2015 à 2019.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Politique étrangère du Canada
  • Politique étrangère des États-Unis
  • Relations canado-américaines
  • Politiques de défense et de sécurité
  • Psychologie politique
  • Relations internationales
  • Politique canadienne
  • Politique québécoise

PROJET DE RECHERCHE À LA MAÎTRISE

« L’influence des prédispositions personnelles et psychologiques des chefs de gouvernement canadien et américain sur l’état des relations canado-américaines »  

CAMILLE LEFEVBRE

Diplômée en droit de l’Université Laval (LL.B., 2016), Camille Lefebvre a également réussi les examens de la formation continue du Barreau du Québec en 2017. Elle complète actuellement une maîtrise en droit international et transnational (LL.M., 2019) sous la supervision de la professeure Fannie Lafontaine, dans le cadre de laquelle elle s’intéresse au droit de l’immigration au Canada et au droit international des réfugiés.

Membre de la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux et membre de la Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité, Camille est également bénévole pour laClinique en droit international pénal et humanitaire.clinique de droit international pénal et humanitaire de l’Université Laval. Elle occupe des fonctions d’auxiliaire de recherche et de chargée de cours depuis 2018. Tout au long de son parcours universitaire, Camille s’est impliquée au sein du bureau d’information juridique, du comité d’Avocats sans frontières, de l’Association pour les Nations Unies de l’Université Laval tout en étant aussi membre du comité de révision du blogue académique Quid Justitiae. Elle a représenté l’Université Laval en 2018 au concours international de plaidoirie Charles Rousseau en France.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Droit de l’immigration
  • Droit international des réfugiés
  • Droit international des droits de l’homme
  • Justice transitionnelle

PUBLICATIONS 

« La reconnaissance du génocide culturel au Canada », Collections de la Fondation Varenne, collection « Colloques & Essais » (avec Fannie Lafontaine et Catherine Savard) [à paraître]

« The 47th Annual Conference of the Canadian Council on International Law: Navigating the Frontiers of International Law », Canadian Council on International Law [en revision] (avec Catherine Savard)

OLGA GOULET DOYON

Olga Goulet Doyon est une étudiante de dernière année au baccalauréat en science politique à l’Université Laval. Elle a été stagiaire à l’Assemblée nationale du Québec dans le cadre du programme de Pages 2017-2018. Ayant participé au programme du Profil international de l’Université Laval lui ayant permis d’étudier à l’Université d’East Anglia en Angleterre à l’automne 2019. Elle compte poursuivre son parcours académique comme candidate à la maîtrise en science politique.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Relations internationales
  • Institutions parlementaires
  • Études féministes et de genre

ALICE LAROCHELLE

Alice Larochelle est étudiante au baccalauréat en science politique profil international de l’Université Laval. Lors de son parcours universitaire, elle s’est impliquée dans diverses activités, notamment en étant déléguée pour la simulation de l’Union Africaine de l’Université Laval 2017 pour le comité de paix et de sécurité à Washington, D.C. Elle a depuis repris l’exécutif de cette dernière à titre de Vice-présidente aux finances et au budget pour l’année 2018-2019.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Sécurité internationale
  • Politique étrangère du Canada
  • Relations internationales
  • Développement durable

ANNE-SOPHIE LAPOINTE

Anne-Sophie Lapointe est candidate à la maîtrise en études internationales à l'Institut québécois des Hautes Études Internationales de l’Université Laval, profil sécurité internationale. Elle est également titulaire d'un baccalauréat intégré en études internationales et langues modernes à l’Université Laval, profil communication publique. Durant son baccalauréat, elle a eu l’occasion de compléter un semestre d’étude à l’étranger à la Universidad Andrés Bello à Santiago au Chili. Lors de son parcours universitaire, Anne-Sophie s’est impliquée dans différentes activités, notamment en ayant été déléguée et présidente de la simulation de l’Organisation des États américains de l’Université Laval (WMOAS-Laval).

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Relations internationales
  • Droit international des réfugiés
  • Droit international public
  • Sécurité internationale
  • Migrations internationales
  • Politique étrangère du Canada

 

PROJET DE RECHERCHE EN COURS

Essai de maîtrise :Les fondements politiques et juridiques du concept de tiers pays sûr en droit international des réfugiés.)

AURORE SACCAGI

Aurore Saccagi est diplômée de la maîtrise en Hautes Études Internationales (HEI) en développement international à l’Université Laval. Elle a également complété un baccalauréat en études internationales et langues modernes dans la même université. Ses champs d’intérêt sont les droits humains et les études de genre, particulièrement au regard des migrations internationales. Durant son cursus, elle s’est aussi impliquée dans d’autres sujets notamment sur la Chine et la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures, ainsi qu’en participant à laClinique du droit de la culture et du droit d’auteuret de laClinique en droit international pénal et humanitaire.).

Publications et colloques

Saccagi Aurore, Picard François-Olivier, Therrien Olivier and King Chun Hui. (2018) « Les enjeux politiques et économiques de la BAII », Regards Géopolitiques, Vol.4, No.3, 60-67 pp.

https://cqegheiulaval.files.wordpress.com/2018/11/vol4no3-specialbri_automne2018.pdf

 

Colloque du CQEG – Les nouvelles routes de la soie Jeudi 22 et vendredi 23 mars 2018

https://cqegheiulaval.com/les-nouvelles-routes-de-la-soie-colloque-du-cqeg-jeudi-22-et-vendredi-23-mars-2018-salle-jean-paul-tardif-pavillon-la-laurentienne-universite-laval-qc-canada/

 

DAVID TOULOUSE

Candidat à la maîtrise en études internationales à l’École supérieure d’études internationales (ESEI) de l’Université Laval, David Toulouse est également titulaire d'un baccalauréat en histoire. Durant ses études, il a notamment travaillé comme auxiliaire de recherche à la Chaire de recherche du Canada sur l'immigration et la sécurité. Il prévoit terminer sa maîtrise, avec une concentration en sécurité internationale, à l'hiver 2020.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Relations internationales
  • Politique étrangère canadienne
  • Terrorisme
  • Sécurité internationale
  • Migrations internationales

ANDRÉE-ANNE BEAUDOIN-JULIEN

Andrée-Anne Beaudoin-Julien est candidate au doctorat en psychologie clinique (D.Psy) de l'Université Laval et titulaire d'un baccalauréat en psychologie - concentration Recherche et intervention - de l'Université Laval. Ses intérêts de recherche portent sur la résilience, le trauma, le processus migratoire et l'acculturation des migrants, ainsi que l'intervention interculturelle.

FLORENCE VEILLEUX

Ancienne étudiante au Baccalauréat International (IB) du Cégep de Garneau, Florence complète présentement son baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales de l’Université Laval dans le profil de développement durable. Elle compte continuer ses études en faisant une maîtrise.

DELPHINE FLEURENT-NOURRY

Delphine Fleurent-Nourry est candidate à la maîtrise en aménagement du territoire et développement régional. Elle est aussi titulaire d’un baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales de l’Université Laval avec mineure en développement durable ainsi que d’un microprogramme en langue espagnole de base. Lors de ses études de baccalauréat, elle a effectué un stage à l’Assemblée nationale du Québec en 2017-2018 dans le cadre du programme des pages étudiants, pour lequel elle a réalisé un travail de recherche portant sur les relations interparlementaires.

BLANCHE ROY-BROUARD

Blanche Roy-Brouard a tout récemment complété un baccalauréat intégré en Études internationales et langues modernes. Durant ces trois dernières années, elle a également participé en tant que déléguée et coordonnatrice aux affaires pédagogiques à la Simulation de l’Union africaine (DESUAL) de l’Howard University à Washington, D.C. Les enjeux politiques et migratoires du continent africain et de la région du Moyen-Orient et du monde arabe sont ses principaux intérêts. Ayant complété une session à l’étranger au Maroc, Blanche a aussi comme objectif d’apprendre la langue de l’arabe et de s’impliquer particulièrement dans la résolution de conflits qui prennent place présentement dans la région.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Politiques
  • Relations internationales
  • Immigration

ANTOINE MCNICOLL

Antoine est présentement étudiant à la maîtrise en science politique avec stage et essai à l’Université Laval. Il possède un baccalauréat en science politique de l’Université Laval. Dans le cadre de son baccalauréat, il a effectué un séjour d’étude en 2016 à l’Institut d’études politique de Lille en France.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Relations internationales
  • Nationalisme
  • Démocraties ilibérales
  • Interventions internationales

GUSTAVE PINAULTS-MASSON

Gustave Pinault-Masson est candidat à la maîtrise en science politique avec mémoire à l’Université Laval sous la supervision de Sylvie Loriaux. Il a complété un baccalauréat spécialisé en psychologie avec une mineure en science politique à l’Université d’Ottawa. Pendant son parcours universitaire, il s’est impliqué dans plusieurs activités. Notamment, il a été membre du laboratoire de Cognition de l’Université d’Ottawa et membre du laboratoire des bourdons en psychologie (Psycho-Bee-Lab) de l’Université d’Ottawa. Il a aussi occupé le poste de Directeur du Bilinguisme et de la Traduction au sein de l’Association des étudiants en psychologie de l’Université d’Ottawa pendant 1 an et demi. Il est arrivé dans la ville de Québec en juin 2018 et a déjà commencé à s’impliquer dans la communauté universitaire. Il est membre de AIESEC Laval (Association parascolaire internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales) depuis quelques mois et est maintenant membre du laboratoire de recherche du professeur Philippe Bourbeau.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Cognition, Psychologie sociale
  • Apprentissage et conditionnement
  • Philosophie politique
  • Philosophie sociale
  • Relations internationales
  • Politique comparée
  • Violence politique
  • Démocratie

CONFÉRENCE

Conférence interdisciplinaire en psychologie (CIP), Annual Honours Thesis Conference at Ryerson University

CHENOUR OECHSLIN

Chenour Oechslin est étudiante au baccalauréat en sociologie à l’Université Laval. D’origine kurde iranienne, elle a vécu en Suisse où elle a entrepris des études supérieures en éducation de l’enfance. Elle a exercé le métier d’éducatrice durant une dizaine d’années et désireuse d’accomplir une reconversion professionnelle, elle a recommencé des études de sociologie à l’Université Laval. Lors de la première année de son parcours universitaire, elle s’est impliquée dans différentes activités, notamment en travaillant à titre d’interprète pour la ville de Québec (CIUSSS).Elle est aussi membre du comité d’exécutive du Regroupement des étudiantes et étudiants en sociologie de l’Université Laval (RESUL).).

SAMUEL L'HEUREUX

Samuel L’Heureux est titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université Laval avec profil distinction, diplôme obtenu avec Mention d’honneur du doyen de la Faculté des sciences sociales. Il est présentement candidat à la maîtrise en science politique à l’Université d’Ottawa.

INTÉRÊTS DE RECHERCHE

  • Interventions internationales
  • Responsabilité de protéger
  • Politique étrangère du Canada et des États-Unis
RENCONTREZ NOS

PARTENAIRES

SSHRC_Fip_reversed_fra (1)
Faculté des Sciences Sociales
Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité
Département de science politique
Pavillon De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines, bureau 5321
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6, CANADA
FR
EN FR